Interviews : Xavier Hirigoyen, directeur de la distribution & Romain Poujol, directeur marketing chez Le Pacte

Focus sur Les Fantômes d’Ismaël, le film d’Arnaud Desplechin, projeté le 17 mai, à l’ouverture du Festival de Cannes.

Xavier Hirigoyen, directeur de la distribution et Romain Poujol, directeur marketing chez Le Pacte, distributeur du film, dévoilent la stratégie de sortie des Fantômes d’Ismaël. En salles le 17 mai, le même jour que sa projection à Cannes, le film sera programmé par les exploitants à partir de 10h, heure de la première projection presse du Festival.

Les Fantômes d’Ismaël raconte l’histoire d’un couple, joué par Charlotte Gainsbourg et Mathieu Amalric (Ismaël). Ce dernier voit réapparaître, au bout de 21 ans, son amour de jeunesse incarné par Marion Cotillard.

Le film sortira sur un nombre de copies restreint, environ 250. Le Pacte mise sur une durée d’exploitation la plus longue possible. En plus de bénéficier de la vitrine exceptionnelle que représente le Festival de Cannes, le distributeur a noué un partenariat avec Télérama, France Inter – qui suit tous les films d’Arnaud Desplechin -, Studio Ciné Live, France 2, Canal +, Bande a part et SensCritique.

Côté publicité, Le Pacte a choisi une durée de 15 jours – comprenant la projection de bandes annonces en salle, l’affichage, et la campagne chez MK2 et UGC Paris. Il y aura plus de 400 faces d’affichage entre les mat-drapeaux et les colonne Morris, qui elles, ne reprendront pas l’affiche générique qu’il y aura dans les salles, mais les trois personnages du film, individuellement.

Xavier Hirigoyen espère que le film atteindra les 600 000 entrées. A date, dans la filmographie d’Arnaud Desplechin, c’est Un Conte de Noel (2008), qui avait rassemblé le plus de spectateurs avec 546 176 entrées.

Outre Les Fantômes d’Ismaël, Le Pacte présente deux autres films, toujours dans le cadre du Festival de Cannes. Le film d’Agnès Varda et JR, Visages Villages, qui sera projeté hors compétition, et qui sortira en salles le 28 juin sur une centaine de copies ; et The Florida Project de Sean Baker, en sélection à la Quinzaine des Réalisateurs, que Xavier Hirigoyen qualifie de « vrai coup de cœur du Pacte».